Poésies du printemps

TU ME MANQUES

On vivait des moments de gloire

Notre amitié plus forte que tout

Maintenant, je perds espoir

Je vois bien que tu t’en fous

 

Je m’ennuie de nos longues conversations

Quand tu me souris, notre ancienne relation

Tu agis comme si j’étais une inconnue

Tu me fuis, je ne te reconnais plus

 

Tous les moments qu’on a vécus

Tous les fous rires que j’ai eus

S’envolent d'un seul coup

Ils disparaissent tous

 

De ce que je me souviens

Et de ce que tu deviens

Ce qui me manque le plus dans tout ça

C’est clair que c’est toi

JUILLET 2009

//

CELA T’A-T-IL DÉJÀ TRAVERSÉ L’ESPRIT?

Cela t’a-t-il déjà traversé l’esprit?

Qu’une personne quelque part

Peut-être même plus près que tu crois

Pense constamment à toi

 

Que tu occupes toutes ses pensées

Que tu embellisses ses journées

Que tu es la raison de son réveil

Que ta voix soit une musique à ses oreilles

 

Que ta présence seule la rende heureuse

Que ton charme l’ait rendue amoureuse

Que tu es la raison de son sourire

Que tous ses rêves te sont consacrés

 

Qui t’aimera inconditionnellement

Qui n’attend qu’un signe de toi impatiemment

Qui pleure à l’idée de ne pas te posséder

Qui espère tant de toi de la trouver

 

Cela t’a-t-il déjà traversé l’esprit?

SEPTEMBRE 2010

 //

 LE JEU DE L’AMOUR

Comment ne pas dévoiler mon secret

Comment devenir un guet discret

Comment cesser mon voyeurisme

Comment savoir si c’est moi que tu fixes

Comment puis-je arrêter tous ces vautours

De vouloir détruire mon amour

Comment puis-je empêcher ton cœur d’aimer

Ces illusions si parfaitement créées

 

Tu m’as guérie de ce virus ravageur

Qui me détruisait lentement, à petit feu

Mais tu n’en sais rien, là en est l’erreur

Et je ne sais comment te faire mes aveux

Ligotée sur ma chaise, les lèvres scellées

Je n’ai que mes yeux pour te parler

Malgré mes plus épuisants efforts

Tu ne me comprends qu’à tort

Je fais mon possible pour conserver ce qui m’est précieux

Mais l’on ne cesse de me défier à ce jeu

Si pour une fois je pouvais remporter cette victoire

Terminer sur une bonne note cette histoire

Je refuse le moindre échec sur mon chemin

Ne serait-ce qu’une fois je parviendrai à mes fins

Tu m’as remportée sans aucune difficulté

Maintenant c’est à mon tour de te gagner

OCTOBRE 2010

Vous voulez en lire plus? La copie numérique est à 5$ seulement! Rendez-vous à la librairie!

 

Amélie Sabourin